Les catacombes de Paris – un voyage hors du temps

Publié par Aurélien le

Aujourd’hui, je vous emmène 20 mètres sous la capitale à la découverte d’un lieux mystérieux et chargé d’histoire : les catacombes de Paris.

L’entrée se fait place Denfert Rochereau à quelques pas de la station de métro et RER du même nom.

Avant d’aller plus loin, la visite est déconseillée aux personnes sensibles et aux jeunes enfants. Vous comprendrez facilement pourquoi dans la deuxième partie de l’article.

Galerie

Des anciennes carrières de pierre

Mur de pierre

Après avoir descendu 131 marches, vous arrivez dans les premières salles présentant l’histoire des catacombes. Plus loin, vous entrez dans une galerie des anciennes carrières. Même si elle est éclairée, prenez le temps d’habituer vos yeux à l’obscurité.

L’exploitation des carrières en galeries commence au XVe siècle. A cette époque creuser à ciel ouvert devenait trop profond.

Les pierres extraites ont servi à la construction de nombreux monuments et bâtiments parisiens. Plus tard, les carrières sont désaffectées et ne sont plus entretenues. Ce manque d’entretien a entrainé des effondrements de rues et d’immeubles car le sol était trop instable.

En 1774, c’est un morceau de 300m de la rue Denfert Rochereau qui s’est effondré. Des travaux ont dû être réalisé pour consolider l’ensembles des catacombes qui constitue un vaste labyrinthe de 800 hectares sous la ville.

Une autre particularité des galeries, est l’affichage des noms de rue pour permettre un repère facile par rapport à l’extérieur.

Plaque de rue sous terre
Galerie

Si vous êtes arrivé à la fin des carrières, je vous emmène dans la seconde partie des catacombes : l’ossuaire.

L'ossuaire

Entrée de l'ossuaire

Cette plaque gravée avec l’inscription : « ARRETE ! C’EST ICI L’EMPIRE DE LA MORT », vous met directement dans l’ambiance de la seconde partie de la visite. Les catacombes de Paris sont un des plus grands ossuaires souterrains du monde.

Face à la surcharge des cimetières parisiens en surface et à de nombreux problèmes d’insalubrité, il a été choisi de réhabiliter les catacombes qui étaient à l’abandon pour créer l’ossuaire. Les transports des ossements se font de nuit pour éviter l’hostilité des parisiens et de l’Eglise.

L'ossuaire des catacombes

Autour des ossements, une plaque rappelle d’où ils viennent. En plus des cimetières, de nombreuses victimes révolutionnaires sont enterrées dans les catacombes.

D’autres plaques sont gravées avec des citations d’auteurs en rapport avec la mort.

Plaque avec le nom du cimetière d'origine des ossements
Ossements liés à la Révolution Française
Citation de Marc Aurèle sur la mort
Trait aidant les premiers visiteurs à ne pas se perdre

Les premières visites des catacombes ont eu lieu en 1809 sur rendez-vous. De cette époque, on retrouve encore ce trait noir au plafond qui permettait aux visiteurs de ne pas se perdre.

A la fin de la partie aménagée de l’ossuaire, le grand escalier de 112 marches qui vous ramène à la lumière du jour fait plaisir.

Quelques infos à savoir avant de visiter les catacombes

Dans cet article, je n’ai parlé que des catacombes « officielles » et ouvertes au public avec un billet d’entrée. Je ne vous incite pas à aller dans les catacombes interdites de Paris. Pour aider la visite je vous recommande vivement de prendre l’audioguide qui est à 5€ et qui vous donnera de nombreux détails historiques.

Pensez à prendre une petite veste si vous êtes firleux, il fait 14°C toute l’année.

Même si le sol est aménagé, évitez les chaussures à talons ou salissantes.

La visite est déconseillée aux personnes à mobilité réduite, et impossible pour un fauteuil roulant.

Evidemment, il est interdit de ramener un ossement trouvé dans les catacombes.

Accès et tarifs

RER / Métro : station Denfert Rochereau

Lignes B ; 4 et 6

Bus : arrêt Denfert Rochereau

Lignes : 38, 68

Pour des informations complètes sur les tarifs et les horaires, je vous invite à vous rendre directement sur ce lien qui vous conduit sur le site des catacombes : https://www.catacombes.paris.fr/visiter/informations-pratiques


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.