La photo d’orage

Publié par Aurélien le

La photo d’orage n’est pas si difficile qu’elle en a l’air . Ici, je vous explique la technique pour faire vos photos d’orage.

1. Le matériel

Matériel indispensable :

  • 1 Appareil photo avec le mode M (Manuel)
  • 1 Trépied de préférence assez lourd pour résister au vent pour les prises en extérieur
  • 1 Voiture pour les prises en extérieur même si votre lieu de spot est proche de chez vous
lptm3

Matériel Optionnel :

  • Pour vous aider à déclancher au bon moment, vous pouvez utiliser une cellule de déclanchement qui viens se brancher sur la prise télécommande de votre appareil photo.
Personnellement, j’utilise le modèle LPTm3.

2. La formation de l'orage

Avant de photographier un orge, il est important de savoir comment il se forme.

Un orage se forme lors de la rencontre entre une masse d’air chaud et une masse d’air froid. Lors de cette rencontre, l’air chaud monte et l’air froid descend ce qui a pour effet de brasser la vapeur d’eau qui va se condenser pour former les célèbres cumulonimbus.

Pour savoir quand un orage arrive, il y a un dicton qui dit « Le calme avant l’orage ». En effet, avant un orage, le ciel est noir, menaçant, le vent s’arrête, l’air est surchauffé et au bout d’environ 10 minutes, le vent se lève l’air devient alors plus frais et respirable et les premiers éclairs commencent à apparaître.

Pour savoir à quelle distance est un orage, il faut diviser par 3 le nombre de secondes écoulés entre l’éclair et le tonnerre. S’il y a eu 15 secondes entre l’éclair et le tonnerre, on fait un peu de maths et on obtient : 15/3=5.

L’orage est donc à 5 kilomètres.  

Au-delà de 10 km, on n’entend plus le tonnerre.

3. Comment prendre la photo ?

Passons à la partie la plus intéressante de cet article, la prise de photo.

Comme je l’ai dit précédemment, la photo d’orage est accessible à toutes les personnes équipées d’un appareil photo compact, bridge, hybride ou reflex possédant un mode manuel.

Maintenant que les présentations sont faites, place à la photo.

  • Utilisez un trépied lourd.
  • Utilisez le mode (M) Manuel.
  • Mettez vous sur votre plus grande focale. L’éclair est imprévisible si vous êtes avec un téléobjectif il passera facilement sur le côté.
  • Réglez la sensibilité ISO au minimum (généralement 100 ISO).
  • Pour avoir la garantie d’avoir un éclair votre vitesse doit obligatoirement être inférieur à 1/30″. 
  • Votre ouverture dépendra de la luminosité ambiante. Si le temps est clair, privilégiez une petite ouverture c’est à dire un grand chiffre comme par exemple f.14. Si au contraire il fait très sombre vous pouvez ouvrir plus sur un chiffre comme f.4.5.
  • Faites une mise au point manuelle à l’infini.
Pendant un orage vous devez toujours être en train de prendre une photo.  Dans tous les cas vous reviendrez avec beaucoup d’images mais il n’y en aura qu’une petite partie qui aura des éclairs.

Les limites des bridges et compacts

Sur ces deux types d’appareils, il peut y avoir des restrictions par rapport au temps de pose maximal disponible. Ils peuvent aussi avoir besoin d’un temps de traitement assez long après la prise de vue qui est généralement égal au temps de pose et qui rend votre appareil indisponible pendant ce temps. 

Pour les utilisateurs de bridges ou de compacts si votre appareil possède un mode timelapse, vous pouvez le paramétrer pour qu’il prenne une photo avec un temps de pose de 10 secondes avec un écart de 10 secondes entre chaque photo comme ça vous pourrez éviter le temps de traitement après la prise de vue.

Galerie d'éclairs

La photo d’orage reste une pratique pouvant être dangereuse. Si vous êtes en extérieur, évitez les arbres, les lignes électriques, les routes inondables. Pensez également à rester proche de votre voiture pour vous réfugier si la situation se dégrade. 

Ces conseils sont de simples recommandations et en aucun cas je ne peux être tenu responsable en cas de dommages matériels ou corporels.

Catégories : Les Tutos Photos

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La photo d’orage

Publié par Aurélien le

La photo d'orage

La photo d’orage est difficile mais le rendu est souvent impréssionnant. Ici, je vous explique la technique pour faire vos photos d’orage.

Matériel indispensable :

  • 1 Appareil photo (compact s’il peut faire des poses longes, bridge, hybride ou reflex)
  • 1 Trépied de préférence assez lourd pour résister au vent pour les prises en extérieur
  • 1 Voiture pour les prises en extérieur même si votre lieu de spot est proche de chez vous

Recommandé en plus :

  • 1 Smartphone avec une connexion Internet qui peut permettre de suivre l’évolution de l’orage ou qui peut aussi servir de télécommande pour le déclenchement des photos si votre appareil est équipé de Wi-Fi
  • 1 Télécommande pour déclencher la photo. Si vous n’en avez pas vous pouvez aussi utiliser le retardateur de votre appareil

1. Comment se forme un orage ?

Un orage se forme lors de la rencontre entre une masse d’air chaud et une masse d’air froid. Lors de cette rencontre, l’air chaud monte et l’air froid descend ce qui a pour effet de brasser la vapeur d’eau qui va se condenser pour former les célèbres cumulonimbus.

Pour savoir quand un orage arrive, il y a un dicton qui dit « Le calme avant l’orage ». En effet, avant un orage, le ciel est noir, menaçant, le vent s’arrête, l’air est surchauffé et au bout d’environ 10 minutes, le vent se lève l’air devient plus frais et respirable et les premiers éclairs commencent à apparaître.

Pour savoir à quelle distance est un orage, il faut diviser par 3 le nombre de secondes écoulés entre l’éclair et le tonnerre. S’il y a eu 15 secondes entre l’éclair et le tonnerre, on fait un peu de maths et on obtient : 15/3=5.

L’orage est donc à 5 kilomètres.  Au-delà de 10 km, on n’entend plus le tonnerre.

2. Comment choisir son spot ?

Plusieurs précautions sont à prendre pour le choix du spot en extérieur :

  • Choisissez un endroit dégagé et assez éloigné des lignes à haute tension, d’éoliennes, d’arbres, d’antennes ou de bâtiments menaçant de s’effondrer car ils auront tendance à attirer la foudre.
  • Choisissez un endroit où vous avez un accès direct à votre voiture car elle joue le rôle d’une cage de Faraday.
  • Évitez les routes forestières, les routes inondables et les cours d’eau car les orages peuvent être accompagnés de fortes précipitations qui peuvent entraîner des crues éclairs.
  • Se tenir « loin » de l’orage pour éviter la pluie

3. Comment prendre sa photo

Passons à la partie la plus intéressante de cet article, la prise de photo.

            Comme je l’ai dit dans le matériel nécessaire, la photo d’orage est accessible à toutes les personnes équipées d’un appareil photo compact, bridge, hybride ou reflex.

            Cependant pour les utilisateurs de compacts ou de bridge, il peut y avoir des restrictions par rapport au temps de pose maximal disponible. De nuit, il est préférable de faire des poses longues pour espérer capturer l’éclair. Ces deux types d’appareils photos ont aussi souvent besoin d’un temps de traitement assez long après la prise de vue qui est généralement égal au temps de pose et qui rend votre appareil indisponible pendant ce temps.

            Maintenant que les présentations sont faites, place à la photo.

  • Si vous n’avez pas de télécommande ou que votre appareil photo ne peut pas être relié en Wi-Fi à un smartphone vous devrez utiliser le retardateur de votre appareil pour éviter un flou de bougé au déclenchement de la photo
  • Faire une mise au point manuelle à l’infini sinon l’image peut être floue si vous restez en Autofocus
  • Utiliser le mode « M » Manuel en réglant une petite ouverture par exemple f8.0 ou f11.0
  • Mettre un temps de pose d’au moins 10 secondes
  • Régler la sensibilité ISO au minimum

           

            En ville vous devrez faire attention à la pollution lumineuse car un temps de pose trop élevé peut cramer une photo.

            Pendant un orage vous devez toujours être en train de prendre une photo. Si vous avez un bridge ou un compact et qu’il a un mode timelapse, vous pouvez le paramétrer pour qu’il prenne une photo avec un temps de pose de 10 secondes avec un écart de 10 secondes entre chaque photo comme ça vous pourrez éviter le temps de traitement après la prise de vue. Dans tous les cas vous reviendrez avec beaucoup d’images mais il n’y en aura qu’une petite partie qui aura des éclairs.

Pour photographier un orage de jour, vous avez 2 méthodes :

  • Faire des poses courtes en rafale en fermant un maximum le diaphragme (f8.0 ou f11.0)
  • Utiliser un filtre ND type 400 ou 800 qui permettent de faire la technique de la pose longue comme la nuit. Cependant, certaines petites ramifications de l’éclair ne seront pas assez lumineuses pour traverser le filtre.
Catégories :